mardi, février 27MISHAPI VOICE TV

Politique

Paix à l’Est de la RDC: le Notable ADELLARD MINEENE donne son point de vue au PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

Paix à l’Est de la RDC: le Notable ADELLARD MINEENE donne son point de vue au PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

A LA UNE, Politique, Sécurité
Je pense que déclarer la guerre au Rwanda c'est déclarer la guerre à l'OTAN. Pour éviter la déclaration de guerre, il est urgent que le Président de la République décrète l'Etat de siège au niveau national et nommer un premier ministre militaire. Un gouvernement militaire de 12 Ministres et 26 gouverneurs. Arrêter toute activité politique pendant l'Etat de siège. Donner un délai maximum de 24 mois à l'Etat de siège avec une seule mission de " Pacifier le pays".Les FARDC devront combattre sur le sol congolais en organisant la stratégie de l'entonnoir....
Le général de division sud-africain Monwabisi Dyakopu nommé à la tête de la force de la SADC en RDC

Le général de division sud-africain Monwabisi Dyakopu nommé à la tête de la force de la SADC en RDC

A LA UNE, Politique
Le général de division sud-africain, Monwabisi Dyakopu est nommé commandant de la force de la mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) en République démocratique du Congo (SAMIDRC). Cette nomination est relayée dans un communiqué de la SADC publié jeudi 4 janvier. Ce communiqué rappelle que la force de la SAMIDRC a été déployée le 15 décembre 2023 en vue de soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts pour rétablir la paix et la sécurité dans l’est de la RDC, qui a connu une augmentation des conflits et de l’instabilité posée par la résurgence des groupes armés. Dans le cadre de la SAMIDRC, une force régionale de la SADC composée des républiques du Malawi, de l’Afrique du Sud et de la République Unie de Tanzanie ainsi que des éléments des forces armé...
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité

Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité

A LA UNE, Politique
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité, doit y apporter sa pierre !... Sinon, que deviendra-t-on après la mort de la terre ? La journée internationale dédiée à la terre Nourricière, notre maison commune, nous donne encore la chance de remettre en question tout ce que nous représentons comme danger pour la terre. Elle nous rappelle le reprofilage de notre rôle à jouer pour assurer la survie de la terre, même pendant des moments délicats, où cette terre notre mère, subit les chocs et du changement climatique, et de la pression anthropique.   « Investir dans notre planète » telle est le thème choisi par l’organ...
MISHAPI