jeudi, juillet 18MISHAPI VOICE TV

RDC : le Gouvernement Suminwa investi

Les députés nationaux de la République démocratique du Congo ont approuvé mercredi 12 juin à Kinshasa, avec une écrasante majorité, le programme 2024-2028 du Gouvernement Suminwa. 

Sur un total de 405 députés qui ont participé au vote, 397 ont voté pour ce programme d’actions et 8 se sont abstenus.

Au cours des débats en plénière qui ont suivi la présentation ce programme, les députés ont formulé des recommandations à la cheffe du Gouvernement en vue de son enrichissement.

La Première ministre, n’a pas sollicité 24 voire 48 heures pour revenir répondre aux diverses préoccupations exprimées par les députés nationaux. Trente minutes ont suffi à Judith Suminwa pour regrouper les préoccupations des élus du peuple manifestées à travers les différentes questions. A la suite des réponses qu’elle a apportées, son Gouvernement a été investi.

Du programme

Le programme d’actions du Gouvernement 2024-2028 servira de base pour la programmation des activités des ministères, des structures et des agences, ainsi que pour l’élaboration et la mise en œuvre du budget de l’État au cours de la période indiquée.

« Compte tenu de l’ampleur de ces contraintes structurelles, le programme d’actions du Gouvernement 2024-2028 traduit la ferme volonté du Gouvernement congolais d’atteindre un double objectif,  à savoir: consolider les acquis du premier mandat en vue de parachever l’avènement d’un Congo plus uni, mieux sécurisé, avant-gardiste à la souveraineté affirmée et plus prospère et, poser définitivement les jalons d’un Congo émergent dans lequel l’autorité de l’État est consolidée, la solidarité renforcée et les villes connectées pour le meilleur », a résumé la Première ministre de la RDC.

Pour atteindre ces objectifs, le programme d’actions du Gouvernement a défini ses grandes orientations, objectifs, axes d’intervention et actions prioritaires en vue de guider ses décisions stratégiques et opérationnelles. Ce cadre d’orientation stratégique est structuré en six piliers :

  • Construire une économie diversifiée et compétitive pour créer plus d’emplois et protéger le pouvoir d’achat des ménages ;
  • Protéger le territoire national et sécuriser les personnes et leurs biens ;
  • Aménager le territoire national en vue d’une connectivité maximale ;
  • Garantir l’accès aux services sociaux de base ;
  • Renforcer les capacités du Congolais pour participer à la construction du pays ;
  • Gérer durablement et de manière responsable l’écosystème de la RDC face aux changements climatiques.

Selon la cheffe de l’exécutif, ces six piliers permettront, par leurs synergies et leurs effets complémentaires et cumulatifs, d’accélérer le développement économique et social de la RD Congo. Ces piliers se déclinent en 52 axes stratégiques qui correspondent aux différents domaines d’intervention. 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MISHAPI