mardi, février 27MISHAPI VOICE TV

A LA UNE

Kongo-Central : 2 000 hectares des diverses cultures inondés à Mbanza-Ngungu

A LA UNE, Culture
Près de 2000 hectares des cultures de manioc, de maïs, arachides, bananiers, et autres cultures maraîchères dans les vallées de plusieurs rivières du territoire de Mbanza-Ngungu (Kongo-Central) sont dévastées par les inondations, causées par une forte pluie qui s'est abattue sur cette contrée depuis l'après-midi du mardi 2 janvier jusqu'au matin du mercredi 03 janvier.  Les rivières concernées sont notamment Nkokozi et Nvuazi dans les secteurs de Boko et Kwilu-Ngongo. Victor Nzuzi Mbembe, un des acteurs de développement de Mbanza-Ngungu, qui livre l’information, indique qu’à l'heure actuelle, les paysans sont en train de récolter précipitamment avant la période prévue. Mais malheureusement, plusieurs cultures sont déjà endommagées. 
Le CSAC annonce une directive pour éviter tout dérapage en période électorale

Le CSAC annonce une directive pour éviter tout dérapage en période électorale

A LA UNE, Election
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) édicte une directive à respecter par les médias et les candidats durant la période électorale pour éviter « tout dérapage qui risquerait de porter atteinte à la paix sociale en RDC ».  Il a annoncé, à cet effet, lundi 23 octobre, quelques séances au cours desquelles sera vulgarisée ladite directive à l'intention des médias et des candidats à l'élection présidentielle. « Nous demandons à tous les intervenants sur les médias opérant en RDC de faire attention pour ne pas développer dans les médias, les discours d’incitation à la haine, à la tribalisation des enjeux, d’incitation à la violence, d’atteinte à la vie privée et à la dignité des individus mais aussi de ne pas verser dans les injures ou encore moins dans les propos...
Nord-Kivu : des présumés ADF tuent 26 civils à Oicha

Nord-Kivu : des présumés ADF tuent 26 civils à Oicha

A LA UNE, Sécurité
Au moins 26 personnes ont été tuées le 23 octobre dans la nuit à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu, par des présumés rebelles ADF. Ce bilan est encore provisoire, notent les officiels sur place qui annoncent que des recherches se poursuivent pour retrouver des habitants qui manquent à l’appel. Parmi les victimes figurent 7 membres d'une même famille tués par ces assaillants dans leur maison. Les jeunes ont entassé les corps devant le bureau de l’administrateur du territoire. Ces corps ont par la suite été conduits à la morgue de l’hôpital général de Oicha. Des faits Les ADF ont fait incursion aux environs de 21 heures locales à Pas Mal et Kafeza, deux cellules du quartier Masosi dans la commune d'Oicha. Ils ont tué par machette et hache 7 membres d'une même famille à...
Eddy Kapend nommé exceptionnellement général de brigade prend les rênes de la 22e région militaire

Eddy Kapend nommé exceptionnellement général de brigade prend les rênes de la 22e région militaire

A LA UNE, Sécurité
Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a nommé Eddy Kapend, général de brigade et commandant de la 22ème région militaire (Haut-Katanga) des Forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC), aux termes d’une série d’ordonnances lues dans la nuit de jeudi à vendredi 20 octobre sur la télévision nationale congolaise (RTNC). « L'assimilation, en qualité d'officier supérieur, est conférée à Monsieur Kapend Yrung Eddy, ancien officier supérieur des Forces armées de la République démocratique du Congo. Il est nommé, à titre exceptionnel, au grade de Général de brigade des Forces armées de la RDC », peut-on lire sur le compte twitter de la porte-parole du chef de l’Etat. Avant sa nomination, Eddy Kapend, né au Katanga en 1960, occupait le grade de colonel de l’armée congolaise.  Il avait...

Kibati comme Kibumba, ces villages situés à quelques kilomètres au Nord de Goma en territoire du Nyiragongo,

A LA UNE, Culture
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité, doit y apporter sa pierre !... Sinon, que deviendra-t-on après la mort de la terre ? La journée internationale dédiée à la terre Nourricière, notre maison commune, nous donne encore la chance de remettre en question tout ce que nous représentons comme danger pour la terre. Elle nous rappelle le reprofilage de notre rôle à jouer pour assurer la survie de la terre, même pendant des moments délicats, où cette terre notre mère, subit les chocs et du changement climatique, et de la pression anthropique.   « Investir dans notre planète » telle est le thème choisi par l’organ...
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité

Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité

A LA UNE, Politique
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité, doit y apporter sa pierre !... Sinon, que deviendra-t-on après la mort de la terre ? La journée internationale dédiée à la terre Nourricière, notre maison commune, nous donne encore la chance de remettre en question tout ce que nous représentons comme danger pour la terre. Elle nous rappelle le reprofilage de notre rôle à jouer pour assurer la survie de la terre, même pendant des moments délicats, où cette terre notre mère, subit les chocs et du changement climatique, et de la pression anthropique.   « Investir dans notre planète » telle est le thème choisi par l’organ...
La moto du moment est-ce Haujuwe ?

La moto du moment est-ce Haujuwe ?

A LA UNE
Substrat universel, la terre mérite mieux qu’une inattention, mieux qu’une dégradation et sa gestion tout comme sa protection doivent être mis au centre des politiques des États et chacun dans sa parcelle de responsabilité, doit y apporter sa pierre !... Sinon, que deviendra-t-on après la mort de la terre ? La journée internationale dédiée à la terre Nourricière, notre maison commune, nous donne encore la chance de remettre en question tout ce que nous représentons comme danger pour la terre. Elle nous rappelle le reprofilage de notre rôle à jouer pour assurer la survie de la terre, même pendant des moments délicats, où cette terre notre mère, subit les chocs et du changement climatique, et de la pression anthropique.     « Investir dans notre planète » telle est le thème choisi par l’or...
MISHAPI