mardi, février 27MISHAPI VOICE TV

Troubles à Kinshasa : la police disperse des manifestants à Gombe, plusieurs magasins fermés

La Police nationale congolaise (PNC) a dispersé, ce lundi matin 12 février, des manifestants devant l’ambassade britannique dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Les manifestations sont signalées sur le boulevard du 30 juin au niveau de la banque Equity BCDC où l’on signale des attaques contre quelques magasins des indo-pakistanais. L’Hôtel Memling est également dans les viseurs des manifestants. Plusieurs maisons de commerce qui avaient ouvert ce matin au centre-ville ont vite fermé.  

Les écoles consulaires notamment les écoles française, américaine et belge ont fermé leurs portes par précaution, au lendemain des manifestations violentes contre des représentations diplomatiques et la MONUSCO. D’autres écoles internationales ont également pris la décision de fermer exceptionnellement. Cela en prévision de nouveaux  appels à manifester ce lundi dans la capitale. Par ailleurs, toutes les écoles congolaises fonctionnent normalement.

Un dispositif policier inhabituel était aussi observé tôt le lundi matin dans la partie Est de Kinshasa à partir de Kinkole jusqu’au centre-ville, pour encadrer les manifestants, mais surtout empêcher des attaques contre les représentations diplomatiques, lesquelles sont protégées par des textes internationaux dont la RDC est partie prenante.

Ces troubles succèdent à ceux enregistrées samedi dernier et qui avaient ciblé des bâtiments et des véhicules des représentations diplomatiques à Kinshasa. Quelques véhicules ont été incendiés.

Toutes ces manifestations de colère, selon les organisateurs, ont pour but d’interpeler la communauté internationale et condamner son inaction face à la guerre dans l’Est de la RDC. 

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MISHAPI