mardi, février 27MISHAPI VOICE TV

Des eaux du fleuve Congo inondent plusieurs quartiers de Mbandaka

 

Les eaux du fleuve Congo en crue ont envahi, depuis quelques semaines, plusieurs quartiers, des champs, des habitations et édifices publics de la ville de Mbandaka (Equateur).
Radio Okapi/Ph. Paul-Richard Malengela.

Les eaux du fleuve Congo, en crue, ont envahi, depuis quelques semaines, plusieurs quartiers, des champs, des habitations et édifices publics de la ville de Mbandaka (Equateur).

Selon des sources locales, chaque jour, les gens abandonnent leurs maisons détruites soit inondées dans les quartiers comme : Bongondo, Ekunde, Socozelo, Petite-Ville, Cocoagri, Bokilimba, Basoko, Boyeka et autres.

Des colis sur la tête ou dans des charriots, ils vont ailleurs chercher à s’abriter comme ils le peuvent.

Car, jusque-là, les autorités n’ont aménagé aucun site afin d’accueillir ces sinistrés.

Faute de moyens, certains sans abris vont s’abriter dans des chantiers, le loyer étant devenu très élevé à cause de la forte demande de logement ces temps derniers à Mbandaka. 

Le centre-ville n’est pas épargné par cette catastrophe naturelle.

La circulation est coupée sur plusieurs artères notamment sur les avenues d’Eyala, Royale, Mobutu, Du Congo et Bolenge.

Même le quai du port public de l’ONATRA est totalement inondé par les eaux du fleuve.

Au regard de cette catastrophe, les Mbandakais disent solliciter l’intervention urgente des gouvernements provincial et central en faveur des sinistrés.

Des témoins affirment que l’actuelle inondation est de loin la plus vaste et la plus catastrophique de toutes celles que la ville de Mbandaka ait connues, il y a des décennies.

Certains quartiers dans la terre ferme sont aussi inondés à travers les collecteurs et caniveaux qui les relient au fleuve.  Du coup, plusieurs ménages continuent à se déplacer.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MISHAPI